Soleil Noir

CLASSÉ DANS : À partir du 1er cycle | À partir du 3ème cycle | Primaire | Secondaire | Toutes les catégories



Album à partir du 3ème cycle du primaire

 Soleil Noir a été écrit par Fred Bernard et illustré par François Roca. Cet album a été publié aux Éditions Albin Michel jeunesse en 2008. Son coût est de 21,95$.

Cliquez ici pour consulter la fiche produit sur le site Internet de Messageries ADP

J’aime tous les genres de livres jeunesse (c’est vrai!), mais mon véritable dada est les albums pour les grands. Il y a quelques années, je ne savais même pas que ça existait. Pour moi, comme pour plusieurs personnes, les albums étaient des livres d’images destinés aux petits (dans ma tête, de 2 ans à 7 ans, peut-être 8…). Puis, j’ai découvert L’homme-bonsaï, publié aux Éditions Albin Michel, écrit par Fred Bernard et illustré par François Roca. J’avais été attirée par les illustrations, que je trouve encore vraiment magnifiques! Cette histoire de pirates, un peu complexe, est écrite au passé simple, présente plusieurs niveaux de narrations et se termine dans la mort! Comment une telle histoire peut-elle plaire à des petits? Non, bien sûr, elle ne peut pas leur plaire et elle ne leur est pas destinée. Voilà, j’avais découvert les albums pour les grands. Durant les années suivantes, j’ai lu plus d’une centaine d’albums destinés à ce public (2ème, 3ème cycle du primaire, 1er cycle du secondaire) et lors des formations que j’offrais alors en tant que libraire, je m’assurais d’en faire la promotion.

Si je réussis à vous convaincre, je vous préviens, vous devrez vous battre contre les préjugés de vos élèves :« Les albums c’est pour les bébés!» diront-ils. Mais vous n’aurez, probablement, qu’à leur lire quelques histoires et ils seront convaincus. Les adultes aiment se faire raconter des histoires (combien paye-t-on pour aller voir Fred Pellerin?), il n’y a aucune raison pour que nos préados n’aiment pas ça eux aussi!

Je vous ai dit que j’ai découvert les albums pour les grands avec Fred Bernard et François Roca. J’ai donc choisi, pour ce premier billet consacré à ce genre, de vous présenter un autre livre, plus récent, du même duo d’ auteur et d’illustrateur.

Soleil Noir, c’est une histoire d’amour, de découverte, de trahison, de guerre et d’Histoire. Inès écoute sa grand-mère lui raconter l’histoire de sa vie et de sa rencontre avec son mari. C’est une version de l’histoire qu’elle n’avait jamais entendue.  Don Ignacio Garcia Sabato a un jour décidé de quitter son Espagne natale pour aller conquérir l’Amérique. C’est accompagné de son meilleur ami, son cheval Soleil Noir, que l’homme s’est embarqué sur une caravelle en direction du soleil couchant.  La grand-mère d’Inès était en train de se baigner lorsque les Espagnols ont débarqué sur le rivage. Les Aztèques ont tout de suite pensé qu’ils étaient des Dieux. Toute la cité de Tenochtitlan s’est préparée à les accueillir. Les Aztèques étaient alors en guerre avec leurs voisins, qui menaçaient depuis toujours la cité. Les vassaux convainquirent le roi aztèque de s’allier aux Espagnols et il les laissa entrer dans la cité… Les Espagnols ont imposé leur dieu. Ils ont saccagé les lieux de culte, ils ont assassiné les grands prêtres. Mais ils ont aussi tenu parole: ils se sont battus aux côtés des guerriers aztèques. C’est à ce moment que la grand-mère d’Inès fut baptisée puis mariée à Don Ignacio. Son nom, Siyah Ka’k, fut changé pour Dona Isabela Garcia Sabato. Pendant un moment, ils furent heureux, puis une étrange maladie frappa de nombreux habitants de la cité et les Espagnols brisèrent tous leurs accords et assassinèrent le roi aztèque. Don Ignacio partit avec des compatriotes et sa femme à la recherche d’une cité légendaire, la Cité d’or. Ils voyagèrent longtemps, mais ne trouvèrent pas d’or. Un jour, alors qu’ils étaient rendus très loin, ils furent attaqués par des Indiens dont Isabela ne comprenait même pas la langue. Tous furent tués, à l’exception d’Isabela et de Soleil Noir. Je vous laisse le plaisir de découvrir comment se termine l’album…

 Soleil Noir raconte, avec une économie de mots extraordinaire, une partie importante de l’Histoire de l’Amérique : la conquête de l’Amérique par les conquistadors espagnols. Ici, les illustrations sont d’autant plus importantes qu’elles nous permettent de concevoir et de comprendre des évènements qui se sont déroulés il y a près de 500 ans. Puisque l’histoire nous est racontée du point de vue du peuple conquis, elle permet de faire une réflexion sur l’oppression et la dictature, de manière plus générale. Profitez-en pour faire réfléchir vos élèves sur la question.

Pour avoir des repères historiques véritables, vous pouvez consulter les articles consacrés aux Aztèques, au Mexique et à Cortès dans votre dictionnaire le Dixel.

En classe, profitez de la lecture de cet album pour parler un peu à vos élèves de l’histoire et de la culture aztèque et maya.  Si vous utilisez l’album au primaire (même si cette période de l’Histoire n’est pas au programme), vous pourrez faire de beaux parallèles avec la colonisation des peuples autochtones en Nouvelle-France. Si vous utilisez l’album au secondaire, il peut facilement s’intégrer en 2ème secondaire et permettra aux élèves de faire des liens avec leur cours d’Histoire et d’éducation à la citoyenneté.

Pour en connaître davantage sur les Aztèques, vous pouvez consulter en ligne l’article de Wikipédia et visionner une vidéo très intéressante sur les Aztèques.

Cliquez ici pour consulter l’article sur les Aztèques sur Wikipédia

Cliquez ici pour visionner une vidéo sur les Aztèques

Bonne lecture et je vous reviens bientôt avec d’autres albums pour les grands!

Emmanuelle

Mots-clefs : , , , , , ,

1 commentaire à “Soleil Noir”

  1. Le 23 février 2011 à 18:06