La Journée ADP 2012: les coups de coeur de nos éditeurs! L’évènement de la rentrée

CLASSÉ DANS : ADP est là! | Général | Nouvelles



Chaque année, Messageries ADP organise une grande journée d’information où tous les libraires et quelques bibliothécaires ont la chance d’assister à une présentation des grandes nouveautés de l’automne. Cadeaux, scoops, rencontres d’auteurs… les présentations de nos éditeurs sont hautes en couleurs et riches en découvertes.  L’évènement s’est tenu au Marché Bonsecours le jeudi 23 août dernier. Quelque 500 personnes ont été invitées dans deux grands ateliers (l’Atelier Noir, qui regroupait les éditeurs de littérature générale et l’Atelier Blanc où les éditeurs jeunesse et de livres illustrés se partageaient la scène). En tout, 60 éditeurs ont fait des présentations. C’était une journée mémorable… Mais comme il y a beaucoup à raconter, je vous propose deux articles plutôt qu’un. Aujourd’hui, l’Atelier Noir!

Atelier Noir… Noir comme l’encre des romans et des essais

La matinée a débuté avec la présentation de M. Jean-Claude Larouche, Éditeur chez JCL. Nous avons découvert le tome 6 de la Saga de la famille Roy de Marie-Bernadette Dupuy (amorcée avec Les moulins du loup), Les occupants du domaine, qui brille par ses rebondissements, ses personnages toujours aussi attachants, ainsi que ses émotions en montagnes russes. Cette prolifique auteure prouve à nouveau qu’elle a sa place parmi les grands auteurs francophones de la littérature du terroir.

Les amateurs de polars, quant à eux, seront comblés cet automne! Le très populaire Martin Michaud (il a reçu le Prix Saint-Pacôme du roman policier 2011 et le prix Arthur Ellis du  Best Crime Writing in French pour La chorale du diable ) était présent pour nous parler de son nouveau roman. Dans cette troisième enquête,  le sergent-détective Victor Lessard doit résoudre une série de meurtres en lien avec des assassinats célèbres. Je me souviens est un roman qui « parle d’identité à bâtir, de mémoire à reconstituer et de soif d’honneur». Le roman vient d’arriver  en librairie!

En 2012, Pocket et 10/18 fêtent leurs 50 ans. Un demi-siècle de succès en poche! C’est M. François Laurent, Directeur général adjoint chez Univers Poche (6 maisons d’édition: Pocket, 10/18, Fleuve Noir, Pocket jeunesse, Kurokawa et 12-21), qui est venu présenter l’impressionnante production de l’automne. Il y a, rien que chez Pocket, plus de 350 nouveautés par année! Mais puisqu’il faut choisir, voici quelques-uns des livres à ne pas manquer en format poche: L’équation africaine (Yasmina Khadra), Remède mortel (Harlan Coben), Le complot Romanov (Steve Berry) et Le bonheur selon Confucius (Yu Dan). Et d’autres passeront au cinéma! Vous n’avez pas encore lu Le magasin des suicides de Jean Teulé?

En salle dès le 19 octobre au Québec.

Chez 10/18, les coups de coeur de l’Éditrice, Emmanuelle Hurtebize (au Québec pour la première fois!), sont L’évadé de Wan Chai (Ian Hamilton), un thriller qui présente une justicière experte en fraudes financières et Les chroniques de Lady Yoga (Rain Mitchell), une «chronique originale d’une communauté farfelue. Un réjouissant cocktail de drôlerie et de sagesse».

Chez Fleuve Noir, j’ai été particulièrement attirée par Le Dieu de New York (Lyndsay Faye).

Finalement, dans la collection Territoires (collection de romans jeunes adultes chez Fleuve Noir), on nous propose cet automne le premier tome d’une série où vampires, dieux grecs et autres familles puissantes s’affrontent dans les décombres de La Nouvelle-Orléans, au lendemain du passage dévastateur de Katrina. Il  faudra cependant patienter jusqu’en novembre pour lire Le noir vous va si bien.

Vînt ensuite la présentation de Vincent Barbare, PDG du groupe First/Gründ, et de Damien Naddéo, Directeur commercial. Le livre qu’il ne faudra pas manquer cet automne est L’histoire du Québec pour les Nuls. Nous avons eu la chance d’avoir parmi nous le célèbre historien Éric Bédard pour nous en parler.

L’ouvrage sera divisé en 6 parties:

•Première partie: Le rêve d’une Amérique française (1534-1760)

•Deuxième partie: Conquis mais toujours vivant (1760-1867)

•Troisième partie: La survivance (1867-1939)

•Quatrième partie: La reconquête tranquille (1939-1967)

•Cinquième partie: Province ou pays ? (1967-2012)

•Sixième partie: la partie des dix

Nul doute qu’il s’agit d’un des best-sellers de l’automne, en cette année mouvementée marquée par la contestation sociale et les élections provinciales. Un livre pour rafraichir nos connaissances et valoriser notre identité. Après tout… Je me souviens.

Ce groupe d’édition compte, depuis janvier 2012, une nouvelle maison: Les Escales. Les romans publiés (12 à 15 par année) seront uniquement des coups de coeur des éditeurs et principalement de l’achat de droits en littérature étrangère ou en polar. Le livre que nous attendons avec impatience a gagné l’équivalent du prix Goncourt allemand en version originale. Quand la lumière décline (Eugene Ruge), est une saga familiale sur quatre générations, où l’action nous transporte de Mexico à Berlin, en passant par Moscou.

Chez Gründ, l’automne porte un numéro: 007! Yannick Lemonnier, son Directeur commercial, nous offre un magnifique livre,  James Bond par Roger Moore, pour souligner deux évènements importants: les 50 ans du héros et un nouveau film (la sortie de Skyfall est prévue en salle au Québec le 9 novembre). Il est écrit par Roger Moore, celui qui l’a le plus souvent incarné au cinéma.

Le mythe continu…

Xavier Belrose, Directeur commercial chez Cherche-Midi, nous a présenté Dans le jardin de la bête d’Erik Larson. Le journaliste a mis en scène la vie de William E. Dodd, ambassadeur américain dans l’Allemagne nazie. L’ouvrage, qui se lit comme un thriller, respecte la vérité historique. Je vous invite à visiter le site internet de l’éditeur pour tous les détails.

Au retour de la pause,  Marie Misandeau, Éditrice chez Sonatine, a présenté la bande-annonce de son coup de coeur: Les apparences de Gillian Flynn. Je vous laisse la regarder!


Bande-annonce « Les Apparences » de Gillian Flynn par sonatine-editions

Mme Anne-Laure Aymeric, Directrice littérature générale du groupe Place des éditeurs, et M. Grégoire Arseguel, Directeur commercial et marketing, nous ont parlé de nombreuses nouveautés à venir cet automne chez Belfond et chez Presses de la Cité. Je pourrais vous en présenter plusieurs, mais voici les deux titres qui ont le plus retenu mon attention: Printemps barbare (Hector Tobar), qui raconte l’histoire d’une petite domestique mexicaine sans papier qui fera dérailler la belle machine américaine et Cool Water (Dianne Warren), un court roman construit à la manière d’un casse-tête, où le destin d’une dizaine de personnages d’une petite ville perdue dans les plaines canadiennes va se croiser, pour le meilleur et pour le pire. Les deux romans seront en librairie dans les prochaines semaines!

Juste avant le dîner, nous avons eu droit à tout un programme québécois du groupe Ville-Marie Littérature (VLB éditeur, L’Hexagone, Typo – les éditions De la Bagnole font aussi partie du groupe, mais ont présenté leurs nouveautés dans l’Atelier Blanc). M. Martin Balthazar, Vice-président à l’édition, nous a d’abord présenté une toute nouvelle collection chez VLB éditeur: Lettres à un jeune… Les deux premiers titres qui seront publiés sont Lettres à un jeune politicien de Lucien Bouchard et Lettres à un jeune chef de Jérôme Ferrer . Nous avons eu le privilège d’écouter M. Bouchard nous présenter avec passion son nouveau livre.

5 auteurs d’ici (et non les moindres!) étaient aussi présents pour nous annoncer la sortie de leur nouvelle série, L’Orphéon. Un concept: un immeuble, des locataires, un propriétaire, 5 histoires, 5 romans. Vous les connaissez, ils sont Stéphane Dompierre, Roxanne Bouchard, Geneviève Jannelle, Véronique Marcotte et Patrick Senécal.

Finalement, la matinée s’est conclue par la remise du prix Robert-Cliche. Cette année, la lauréate est Judy Quinn, pour son roman Hunter s’est laissé couler. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article publié dans La Presse et celui-ci, publié sur Canoé.ca.

Le Prix Robert-Cliche est remis chaque année à l’auteur d’un premier roman. Outre la publication du roman primé, le lauréat reçoit une bourse de 10 000$ commanditée par Québecor Média. Vous avez envie de soumettre un manuscrit pour le prix  2013? Tous les détails sur le site internet officiel. Il n’est pas trop tard!

Après le dîner, plusieurs nouveautés nous attendaient chez Robert Laffont. Arié Sberro, Directeur commercial du groupe Laffont et Pauline  Normand, Éditrice déléguée, avaient un magnifique programme à nous offrir. Mentionnons au passage un nouveau Carlos Ruiz Zafon, Le prisonnier du ciel, suite de L’ombre du vent (Prix des libraires en 2005) et Le jeu de l’ange; un Micheal Crichton posthume coécrit avec Richard Preston, Micro roman; un nouveau Kathy Reichs, Substance secrète; et bien sûr, le nouveau Ken Follett, Le siècle tome 2 – L’hiver du monde. Je vous laisse écouter l’auteur présenter son dernier roman!

4 nouveautés arriveront bientôt dans la collection R, collection de romans jeunes adultes chez Robert Laffont. Une collection qui me plaît particulièrement! Voici un avant-goût de Glitch. À surveiller!


Chez XO, on nous annonce que La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva mardi… est en lice pour le Booker Prize!

Il était juste parti poster une lettre.

Mais c’est mille kilomètres qu’il va parcourir à pied.

Un roman inoubliable qui a conquis le monde entier

 

L’après-midi s’est poursuivi avec l’imposante délégation du Groupe Librex, présidée par Johanne Guay. C’est sous la forme d’un talk-show que les nouveautés de l’automne nous ont été présentées. À souligner, une nouvelle trilogie de Diana Gabaldon, Lord John, chez Libre Expression; Le retour du barbier riche de David Chilton aux éditions Logiques et Journée de lessive avec Madame Chasse-taches de Louise Robitaille chez Publistar.  Chez Stanké, Mme Monique Jérôme-Forget est venue défendre l’accession des femmes aux plus hautes sphères du pouvoir. Son essai, Les femmes au secours de l’économie sortira en librairie au mois d’octobre. La présentation s’est terminée par un entretien avec Michelle Blanc, qui nous a parlé de sa biographie, Michelle Blanc Un genre à part, disponible dès octobre.

M. Bertrand Dumont nous a présenté, avec beaucoup de fierté,  le coup de coeur de sa maison d’édition: Nos courses autour du monde. Entre 1988 et 1999, 88 jeunes femmes et jeunes hommes se sont amicalement affrontés, caméra à la main. 25 ans après la première course, 11 coureurs, dont Robin Aubert, Hugues Dufour et Bruno Boulianne, plongent et nous livrent leurs réflexions.

Les nouveautés automnales incontournables d’Albin Michel nous ont été présentées par M. Jean-Yves Bry, Directeur commercial de la maison d’édition. Plusieurs bonnes nouvelles nous attendaient! La première est l’arrivée d’un Amélie Nothomb, Barbe bleue. Écoutons l’auteure nous parler, avec humour et intégrité, de son nouveau roman.


Le coup de coeur de l’éditeur, Nous étions faits pour être heureux de Véronique Olmi, a déjà séduit certains libraires français. Un roman d’amour, de passion, qui pose des questions essentielles. Le roman nous arrivera au mois de septembre. Nous aurons aussi un tout nouveau Jean-Christophe Grangé, Kaïken et le dernier thriller de Lisa Gardner, Les morsures du passé. Octobre nous apportera un nouveau Bernard Werber, Troisième humanité et un nouveau Tom Clancy en deux tomes: Ligne de mire. Octobre nous réserve aussi un livre fort, entre thriller et document, basé sur les archives nazies et américaines. La vie de Chanel de 1941 à 1954: Dans le lit de l’ennemi Coco Chanel sous l’Occupation, de Hal Vaughan.

L’après-midi touchait à sa fin. Après la pause café, tout le monde était réveillé et encore enthousiaste pour la présentation des Éditions de L’Homme. Erwan Leseul, Vice-président à l’édition du Groupe Homme, était fier de nous annoncer les premières publications du nouveau créneau de la maison d’édition: le roman. Dès cet automne, trois titres importants se retrouveront en librairie! Un nouveau roman coup de poing de Régine Desforges, Toutes les femmes s’appellent Marie, qui traite de la sexualité des handicapés. Le roman, déjà sorti en France, fait beaucoup parler. Réjean Tremblay nous offre, dans Princesse Yennenga, une histoire qui aborde un autre thème tabou: celui de l’excision. Le roman nous raconte l’histoire d’une femme médecin québécoise qui décide de tout quitter pour aller travailler en Afrique. Une quête où ses valeurs seront confrontées; un voyage où elle trouvera la liberté et l’amour. Enfin, Christian Thétrault était là pour nous raconter comment il a écrit son premier roman, La dernière semaine de mai. Un roman humoristique construit sur des situations loufoques où le destin de trois personnages principaux se croise.

Erwan Leseul avait aussi, bien sûr, plusieurs autres nouveautés à nous faire découvrir. Des biographies (dont Dans le feu de l’action de Jean Cournoyer), des guides-famille (dont La performance… à quel prix? de Christiane Despatie et très attendu Psy-trucs pour ados de Suzanne Vallières), des livres de psychologie (dont Les hommes-toxiques de Lillian Glass) et un livre sur la nutrition qui bouscule les idées reçues: Quand le corps n’en fait qu’à sa tête de Louise Thibault.

Jean Pettigrew, directeur littéraire et éditeur chez Alire, a ensuite pris la parole. Quels romans de genres nous attendent cet automne?  Tout d’abord, le tome 2 de la série Malphas de Patrick Senécal, notre maître québécois de l’horreur. Malphas 2. Torture, luxure et lecture est déjà en librairie et tout en haut des palmarès! Nous avons hâte de découvrir La dérive des anges de Rick Mofina, nouvel auteur chez Alire, qui nous offre une série policière. Autre grande nouvelle (et coup de coeur de l’éditeur!) le très attendu roman de Guy Gavriel Kay, Sous le ciel. C’est, je vous le rappelle, l’auteur canadien qui nous a donné la fabuleuse trilogie La tapisserie de Fionavar. Guy Gavriel Kay a aussi participé à la rédaction du Silmarillion de J.R.R Tolkien (avec le fils de ce dernier), avant de publier ses propres romans. Il est considéré comme un maître de l’heroic fantasy.

Cette magnifique journée du côté de l’Atelier Noir s’est terminée avec la présentation de l’extraordinaire duo père/fille Michel et Elsa Lafon (ai-je besoin de vous dire qu’il s’agit des Éditions Michel Lafon?) Et quel automne! Des biographies (dont Abraham Lincoln L’homme qui rêva l’Amérique, de Doris Kearns Goodwin et Le triomphe de la liberté – Les mémoires Tome 2 de Fidel Castro), des auteurs vedettes (dont Nicholas Sparks Une seconde chance), des thrillers insoutenables (ne manquez pas Défendre Jacob de William Landay), des romans jeunes adultes (dont Insaisissable Tome 1 – Ne me touche pas de Tahereh Mafi, la nouvelle découverte de l’agente littéraire qui a «trouvé» Twilight, Coraline et Journal d’un dégonflé), des suites attendues (dont Nés à minuit Tome 3 de C.C. Hunter) et des beaux livres (dont Star Wars – L’album culte). Et devinez quoi? Ils ont en plus un coup de coeur bien québécois! India Desjardins nous offre une BD de filles (enfin… de femmes!) La célibataire.

Après autant de bonnes nouvelles, tous nos invités se sont retrouvés pour un grand cocktail! Est-ce que je vous ai dit que cette année est une année très spéciale chez Messageries ADP? Nous fêtons les 55 ans de l’entreprise. Et pour souligner cet évènement, une autre surprise de taille attendait nos invités libraires: le tirage d’un séjour à Paris, pour le Salon du livre 2013! Le coupon chanceux s’est retrouvé dans les mains de l’heureux propriétaire de la Librairie Ste-Thérèse, M. Luc Lavoie!

Ouf! Que d’émotions! Imaginez, il vous manque encore tout ce qui s’est passé dans l’Atelier Blanc! Je vous dirai tout dans le prochain article.

À bientôt!

Emmanuelle et toute l’équipe de Messageries ADP

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire. Soyez le premier!

Laissez un commentaire