Les prix littéraires… pour choisir et découvrir des livres exceptionnels!

CLASSÉ DANS : À partir du 1er cycle | À partir du 1er cycle | À partir du 2ème cycle | À partir du 2ème cycle | À partir du 3ème cycle | D'autres nouvelles... | Listes thématiques | Nouvelles | Primaire | Secondaire | Toutes les catégories



Si l’automne correspond à la rentrée littéraire, c’est aussi la période de l’année où l’on récompense les livres d’exception publiés au cours de l’année précédente. Le 25 septembre dernier, étaient dévoilés les lauréats du très convoité Prix jeunesse des libraires du Québec. Dans les dernières semaines, nous avons également découvert les titres mis en lice pour les prix les plus prestigieux  remis à des artistes (auteurs et illustrateurs) québécois pour la jeunesse, les Prix  littéraires du Gouverneur général du Canada (Les GG) et le Prix TD de la littérature jeunesse canadienne. Parce que les  prix littéraires décernés au Québec, mais aussi en France, sont une vitrine importante pour les acteurs du monde du livre et qu’ils nous permettent de mettre sous les projecteurs des oeuvres exceptionnelles, j’ai pensé vous présenter nos lauréats des différents prix littéraires québécois (et quelques prix importants français) pour la jeunesse des dix dernières années. J’en profite aussi pour vous présenter ces prix littéraires, qui sont parfois moins connus (il y en a d’ailleurs beaucoup plus que je ne le croyais! Ce qui explique la longueur de cet article et le temps que j’ai mis à le rédiger). Je vous souhaite donc de faire d’aussi belles découvertes que celles que j’ai faites!

Tout d’abord, voici les prix décernés par des jurys constitués de professionnels du monde du livre.

Le Prix des Libraires du QuébecPrix jeunesse des libraires du Québec

Ce prix a une double vocation, celle, bien sûr, de récompenser des oeuvres marquantes pour leurs qualités littéraires et leur originalité, mais aussi de valoriser le travail du libraire, qui consiste à faire des suggestions à son client, en répondant à ses attentes de lecteur et à le guider parfois, sur des sentiers littéraires différents. Le libraire joue un rôle important dans la promotion et la reconnaissance de la lecture et de la culture.

Chaque année, depuis 2011, un comité de libraires vote pour les oeuvres qui les ont le plus marqués parmi des finalistes désignés par l’ALQ (l’Association des libraires du Québec). Le prix jeunesse comporte deux volets,  international et québécois, avec trois catégories d’âge dans chacun (0-4 ans, 5-11 ans, 12-17 ans). Des bourses de 2000 $ sont offertes par le Conseil des arts de Montréal aux lauréats et elles sont remises dans le cadre du FIL, le Festival international de littérature. Du côté «adulte», le Prix des libraires du Québec existe depuis 1994. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site web du Prix des libraires du Québec.

Ma soeur veut un ziziCette année, le lauréat de la catégorie 0 à 4 ans du volet québécois est Ma soeur veut un zizi, de Fabrice Boulager, publié aux Éditions de la Bagnole. Je suis vraiment heureuse que cet album ait remporté ce prix, car il traite d’un thème rarement abordé en fiction en littérature jeunesse, celui de la découverte des différences du corps humain entre les petites filles et les petits garçons.

Ma soeur n’a pas de zizi. Alors le mien l’intéresse beaucoup, beaucoup trop. Il va falloir que papa trouve une solution : je ne sais plus où me cacher ! Au secours !

L’album a d’ailleurs beaucoup fait jaser cette année dans les médias.  Il est vrai que certaines illustrations montrent, sans camouflage, les organes génitaux des personnages (autant les enfants que les adultes), aussi, je trouve que cet album n’a pas sa place sur les tablettes d’une bibliothèque scolaire, car il est vrai que cela peut heurter certaines personnes. Cependant, il est un outil efficace à la maison pour dédramatiser et faire passer cette période un peu embarrassante des petits qui découvrent que papa, maman, le frère ou la soeur ne sont pas comme eux. Tranche de vie : ma fille la plus jeune a vécu une période où le pénis de son papa était quelque chose de très intrigant, parce que c’est un fait, papa ne fait pas pipi comme elle! Elle suivait son père dès qu’il voulait aller à la salle de bain et ça devenait même embarrassant. Heureusement pour nous, l’album est sorti au même moment. J’ai donc pu offrir à ma fille un livre de pénis (eh oui, c’est comme ça qu’on appelle ça chez nous). Elle est partie regarder ça toute seule et elle est revenue en me disant: «Wow! Maman, c’est mon livre le plus préféré! Est-ce que je peux le garder!» Et voilà, problème réglé! Parce qu’elle pouvait prendre le temps d’analyser ce qu’elle voyait, c’est tout à coup devenu beaucoup moins intéressant, et puis ça n’a gêné personne à la maison. Alors, merci à Fabrice d’avoir réglé mon problème et félicitations à l’équipe des Éditions de la Bagnole, pour avoir eu le courage de publier un tel livre.

Mingan mon villageLe lauréat de la catégorie 5 à 11 ans du volet québécois est Mingan mon village. Un recueil de poèmes d’écoliers innus illustré par Rogé, aussi publié aux Éditions de la Bagnole. Cet album a vraiment fait l’unanimité cette année. Un gros coup de coeur de toute l’Équipe de Messageries ADP, mais aussi, entre autres personnes,  Du Libraire et de Sophie lit qui dit que [c]e sont de belles leçons de vie qui passent en quelques phrases et restent longtemps en tête, des textes que j’aurai envie de relire souvent. Une fiche est disponible sur Livres Ouverts et l’éditeur vous a préparé une fiche pédagogique. Un incontournable pour aborder la poésie en classe. Et pourquoi ne pas s’en inspirer pour créer votre propre album de classe! Un beau projet qui allie une production écrite à un projet en arts plastiques. Vous pouvez aussi faire des liens avec Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté. D’ailleurs, allez visiter le site web de l’école Teueikan pour en apprendre plus sur le milieu dans lequel vivent les enfants qui ont écrit les poèmes. Enfin, je vous invite à écouter un document audio qui présente le travail d’une enseignante qui a fait participer les élèves des écoles Saint Malo et Ts8taïe de Wendake
à une activité en lien avec l’album. C’est un projet vraiment extraordinaire et touchant. Comme eux, n’hésitez pas à créer des liens entre littérature, culture et musique. Pourquoi ne pas faire découvrir à vos élèves la musique de Chloé Sainte-Marie ou Kashtin Bien sûr, je vous invite également à mettre l’album en réseau avec Haïti mon pays.

Au cours des dernières années, ces oeuvres ont aussi été récipiendaires du Prix jeunesse des Libraires du Québec:

La saison des pluies, Le roi de la patate et Ma petite amieLa saison des pluies (de Mario Brassard et Suana Verelst (ill.) chez Soulières Éditeur, dans la catégorie 5 à 11 ans),  Le roi de la patate (de Rogé aux éditions Dominique et compagnie, dans la catégorie 0 à 4 ans) et Ma petite amie (de Alain M. Bergeron et Sampar (ill.) chez Soulières Éditeur, dans la catégorie 5 à 11 ans).

 

Les prix littéraires du Gouverneur généralPrix littéraires du gouverneur général

Les prestigieux Prix littéraires du gouverneur général du Canada existent depuis 1937. Ils sont parrainés depuis 1959 par le Conseil des arts du Canada et comportent un volet anglophone et un volet francophone. Aujourd’hui, les Prix littéraires du Gouverneur général sont décernés chaque année aux meilleurs ouvrages dans chacune des sept catégories suivantes : romans et nouvelles, essais littéraires, poésie, théâtre, littérature jeunesse (texte), littérature jeunesse (illustrations) et traduction (de l’anglais au français). Les lauréats reçoivent une bourse de 25 000 $ tandis que les finalistes non gagnants reçoivent 1000 $.

Le 3 octobre dernier, le Conseil des arts du Canada a annoncé la liste des finalistes des GG 2013. Le nom des gagnants sera dévoilé lors d’une conférence de presse le 13 novembre et le gouverneur général du Canada remettra les Prix aux lauréats le 28 novembre à Rideau Hall.

Mingan mon villageCette année, nos finalistes aux GG jeunesse sont Lili Chartrand pour Le monde fabuleux de Monsieur Fred, dans la catégorie Texte et Rogé pour Mingan mon village, dans la catégorie Illustration. Puisque je viens de vous parler de ce dernier, voici quelques mots sur le magnifique album de Lili Chartrand…

Le monde fabuleux de Monsieur FredChaque jour, Monsieur Fred s’assoyait sur un banc au parc et lisait son livre de contes invisible. C’est là que Pierrot l’a rencontré, qu’il est devenu son ami et qu’il est entré dans le monde merveilleux de l’imaginaire. Puis un jour, Monsieur Fred n’était pas là… Un texte fort qui traite de l’amitié, de la littérature, mais aussi de la maladie et du deuil. Un texte sensible, magnifiquement illustré par Gabrielle Grimard. Ce livre était aussi finaliste au Prix jeunesse des libraires du Québec et au Prix Québec / Wallonie-Bruxelles.  Alors, on lui souhaite de remporter un GG!

 

Voici quelques titres qui se sont mérité un GG au cours des dix dernières années:

Lili et les poilus, La fatigante et le fainéant, Je suis fou de Vava, Le gros monstre qui aimait trop lire et J'ai vendu ma soeurLili et les poilus (de Caroline Merola, chez Dominique et compagnie, dans la catégorie Illustration), La fatigante et le fainéant (de François Barcelo et Anne Villeneuve (ill.), chez Soulières Éditeur, dans la catégorie Texte), Je suis fou de Vava (de Dany Laferrière et Frédéric Normandin (ill.) aux Éditions de la Bagnole, dans la catégorie Texte), Le gros monstre qui aimait trop lire (de Lili Chartrand et Rogé (ill.) chez Dominique et compagnie, dans la catégorie Illustration) et J’ai vendu ma soeur (de Danielle Simard chez Soulières Éditeur, dans la catégorie Texte).

 

Les prix TDPrix TD de la littérature jeunesse canadienne

Mingan mon villageCe prix, qui existe depuis 2004,  est sous la direction du Canadian Chilren’s Book Center et est financé par le Groupe financier Banque TD. Chaque année, deux prix de 25 000 $ chacun sont attribués aux œuvres de langues française et anglaise s’étant le plus distinguées. Aussi, deux autres prix de 10 000 $ chacun sont remis à titre honorifique aux œuvres finalistes de langues française et anglaise. En plus, un montant de 2 500 $ est remis à l’éditeur du livre lauréat, à des fins de promotion et de publicité. Il s’agit donc d’un prix très important pour le milieu du livre jeunesse. Le 16 septembre dernier, ont été dévoilés les finalistes 2013 et le nom du gagnant francophone sera dévoilé le 29 octobre prochain. Nous souhaitons la meilleure des chances à Mingan mon village (eh! Oui! Encore!).

Depuis sa création, ont été récompensés:

La saison des pluies, David et le salon funéraire et Le nul et la chipieLa saison des pluies (de Mario Brassard et Suana Verelst (ill.) chez Soulières Éditeur), David et le salon funéraire (de François Gravel et Pierre Pratt (ill.) chez Dominique et compagnie) et Le nul et la chipie (de François Barcelo et Anne Villeneuve (ill.) chez Soulières Éditeur)

 

Le prix Cécile-GagnonPrix Cécile-Gagnon

Ce prix, qui porte le nom d’une écrivaine pionnière de la littérature jeunesse au Québec, est décerné par l’Association des écrivaines et des écrivains québécois pour la jeunesse (AEQJ). Chaque année depuis 1997, une première oeuvre de fiction pour la jeunesse est récompensée.  Une bourse de 1000 $ est remise au lauréat ainsi qu’une tournée de rencontres rémunérées organisée par l’AEQJ.  La remise du Prix Cécile-Gagnon se tient au Salon du Livre de Montréal, en compagnie des auteurs, éditeurs, juges, commanditaires et des jeunes lecteurs.

Vlad et moi et les nids-de-poules, Ma drôle de ville et Entre la lune et le soleilDepuis sa création, ces livres y ont été récompensés:

Vlad et moi et les nids-de-poule (de Brigitte Huppen chez Soulières Éditeur), Ma drôle de ville (de Luc Melanson chez  Dominique et compagnie) et Entre la lune et le soleil (de Nancy Montour, chez Dominique et compagnie).

 

Prix Alvine-Belisle - ASTEDPrix Alvine-Bélisle

Ce prix est décerné par l’Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED) au meilleur livre de langue française pour la jeunesse publié au Canada. Il rend hommage à une pionnière de la bibliothèque scolaire et de la littérature jeunesse. Le jury est composé de bibliothécaires. Une bourse de 1000 $ est remise au lauréat. Le prix est chapeauté par l’ASTED depuis 1974 et depuis 2010, il est remis lors du Congrès des milieux documentaires.

Un couteau sur la neige, Stella princesse des nuits, Mon rayon de soleil et La petite fille qui ne sourait plusPar le passé, ont été récompensé : Un couteau sur la neige (de Maryse Pelletier chez Soulières Éditeur), Stella princesse de la nuit (de Marie-Louise Gay chez Dominique et compagnie) et Mon rayon de soleil (de Marie-Francine Hébert chez Dominique et compagnie) et La petite fille qui ne souriait plus (de Gilles Tibo et Marie-Claude Favreau (ill.), chez Soulières Éditeur).

Grands prix du livre de la MontérégieGrands prix du livre de la Montérégie

L ‘Association des auteurs de la Montérégie décerne chaque année des prix pour récompenser ses auteurs. Des bourses de 500 $ sont offertes aux lauréats des cinq catégories, dont trois en littérature jeunesse (Album, Fiction destinée aux enfants du primaire, Fiction destinée aux enfants du secondaire). Les membres du jury sont constitués de bibliothécaires, libraires, professeurs et écrivains, choisis par le conseil d’administration de l’AAM.

Il faut sauver Giffard, La mandragore, La fatigante et le fainéant, L'esprit du vent, Le macaroni du vendredi, Les petites folies du jeudi et Un cadavre stupéfiantDepuis sa création, voici les oeuvres récompensées:

Guillaume Renaud – Il faut sauver Giffard (de Sonia Marmen aux Éditions de la Bagnole), La mandragore (de Jacques Lazure chez Soulières éditeur), La fatigante et le fainéant (de François Barcelo chez Soulières éditeur), L’esprit du vent, Le macaroni du vendredi et Les petites folies du jeudi (de Danielle Simard chez Soulières éditeur) et Un cadavre stupéfiant (de Robert Soulières chez Soulières éditeur)

 

Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de MontréalPrix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal

Mingan mon villageCe Prix a été créé en 2005 à l’occasion de la proclamation de «Montréal, capitale mondiale du livre» par l’UNESCO. Le prix est attribué par un jury de bibliothécaires du réseau des bibliothèques de Montréal à une œuvre publiée par un auteur ou par une maison d’édition domicilié sur le territoire de la Ville de Montréal. Une bourse de 5000 $ est offerte aux créateurs de l’oeuvre primée. Le prix est remis dans le cadre de la semaine des bibliothèques publiques, à la fin du mois d’octobre.

Parmi les finalistes de cette année, nous retrouvons le très remarqué album de Rogé, Mingan mon village.

 

Salon international du livre de QuébecPrix littéraires de la ville de Québec – Salon international du livre de Québec

Vive les mariés! et Lorian Loubier, détective privé

Le Salon international du livre de Québec a créé en 2003 un prix pour récompenser une œuvre de création littéraire d’un auteur de la région de Québec. Dès l’année suivante, un volet littérature jeunesse s’y est ajouté.  Depuis 2004, la Ville de Québec s’est associée au Salon international du livre de Québec et les lauréats reçoivent maintenant une bourse de 5 000 $ chacun. Deux livres de Martine Latulippe, publiés chez Dominique et compagnie, dans la série Lorian Loubier, ont été récompensés par ce prix: Vive les mariés! et Lorian Loubier, détective privé?

 

Le prix Illustration du Salon du livre de Trois-RivièresPrix illustration du Salon du livre de Trois-Rivières

Les Prix Illustrations sont remis au Salon du livre de Trois-Rivières, qui a lieu à la fin du mois de mars, et ils récompensent le travail des illustrateurs de livres pour la jeunesse. Maintenant, le prix comprend trois volets: «Album», «Petit roman illustré» et «Relève», chacune dotée d’une bourse en argent.

Au cours des dernières années, y ont été récompensées les oeuvres suivantes:

Oeuvres lauréate aux prix illustration du Salon du livre de Trois-RivièresDans l’ancre du Minotaure et Les Zintrépides (romans illustrés par Sampar (Samuel Parent) et écrits par Alain M. Bergeron chez Michel Quintin), Roselyne Rutabaga remue ciel et terre (album illustré et écrit par Marie-Louise Gay chez Dominique et compagnie), Le menteur et la rouspéteuse (roman illustré par Anne Villeneuve et écrit par François Barcelo, chez Soulières Éditeur), L’étoile de Sarajevo (album illustré par Pierre Pratt et écrit par Jacques Pasquet chez Dominique et compagnie), Capitaine Flop – Le coffre du pirate masqué (roman illustré par Fil et Julie et écrit par Nancy Montour chez Dominique et compagnie),  Dominic en prison (roman illustré par Sampar (Samuel Parent) et écrit par Alain M. Bergeron chez Soulières Éditeur), Petits monstres – Les mousses (dans la catégorie Relève, première lecture illustré par Julie Cossette et écrit par Lucie Papineau chez Dominique et compagnie), Le nul et la chipie  (roman illustré par Anne Villeneuve et écrit par François Barcelo, chez Soulières Éditeur), Beauté monstre (roman illustré par Anne Villeneuve et écrit par Carmen Marois chez Soulières Éditeur) et Gustave et Attila (roman illustré par Geneviève Bourguignon et écrit par Marie-Andrée Mativat chez Soulières Éditeur).

 

Pris litéraires des enseignants AQPF-ANELPrix littéraires des enseignants AQPF-ANEL

Créés conjointement par l’Association québécoise des professeurs de français (AQPF) et l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), ces prix récompensent un auteur et son éditeur, dans quatre catégories: roman 9 à 12 ans, roman 13 ans et plus, nouvelles et poésie. Depuis 2008, ils ont pour but de promouvoir la littérature québécoise et canadienne de langue française auprès des enseignants de français du Québec.  Les auteurs lauréats reçoivent une bourse de 1000$ offerte par l’AQPF, tandis que les éditeurs de ces livres gagnent des crédits chez les imprimeurs commanditaires. Les lauréats 2013 seront dévoilés lors du Salon du livre de Montréal, au mois de novembre.

La fatigante et le fainéant, Isabelle - Chroniques d'une sorcière d'aujourd'hui tome 1 et Nouvelles tombées du cielDans les années passées, nos lauréats ont été:

Le menteur et la rouspéteuse (de François Barcelo et  Anne Villeneuve (ill.), chez Soulières Éditeur), Isabelle (d’Angèle Delaunois chez Michel Quintin) et Des nouvelles tombées du ciel (de Jocelyn Boisvert, chez Soulières Éditeur).

 

 Voici maintenant des prix dont les membres du jury sont des lecteurs…

 

Le prix des abonnés de la Biblothèque de QuébecPrix des abonnés de la bibliothèque de Québec

Créés en 1997, les Prix sont décernés par les abonnés du réseau des bibliothèques de la ville de Québec pour récompenser un écrivain ou une écrivaine de la ville de Québec . Les lecteurs votent à partir d’une liste de finalistes élaborée par le personnel des bibliothèques. Le volet jeunesse existe depuis 2005 et la bourse de 1000 $ qui y est associée est offerte par la Librairie Pantoute.  Les Prix sont remis dans le cadre de la semaine des bibliothèques publiques qui aura lieu cette année du  19 au 26 octobre.

Nos finalistes cette année sont:

IIl était une fois Charlesl était une fois Charles, un album écrit par Lina Rousseau et illustré par Jean-Marc Trudel, publié chez Dominique et compagnie, dans la collection J’apprends la vie. Une histoire de courage, inspirée d’un fait vécu, qui raconte le séjour d’un enfant à l’hôpital. Une histoire qui rend hommage au personnel des hôpitaux, aux parents des enfants malades et surtout aux bénévoles qui offrent du temps aux petits patients. En mémoire d’une femme qui offert à plusieurs enfants hospitalisés des sourires, grâce à des livres. Comme pour  tous les titres de la collection, une section informative dédiée aux parents et aux éducateurs suit le récit. Cet album pourrait être mis en réseau avec Le monde fabuleux de Monsieur Fred.

Madame Poule est amoureuseCette année, Lina Rousseau a deux fois plus de chance d’être lauréate, car elle est également finaliste dans cette catégorie pour Madame Poule est amoureuse. Cet album, aussi publié chez Dominique et compagnie, est illustré par Marie-Claude Favreau. Une très belle histoire qui prouve que l’amour peut naître d’une rencontre improbable! À mettre en réseau avec les autres livres de la série: Une drôle de journée pour Madame Poule et Une surprise pour Madame Poule.

Galette se déguise pour l'HalloweenLina Rousseau a déjà été la préférée des lecteurs de Québec avec Galette se déguise pour l’Halloween, aussi publié chez Dominique et compagnie et illustré par Marie-Claude Favreau.

 

 

Passeport pour l'imaginaire - Prix des univers parallèles

Prix jeunesse des univers parallèles

Chroniques d'une sorcière d'aujourd'hui Tome 1 - IsabelleCe prix a été attribué pour la première fois en 2008. Jusqu’en 2007, il était connu comme étant le volet jeunesse du Grand Prix de la Science-fiction et du Fantastique québécois. Le Prix jeunesse des univers parallèles est décerné par des élèves du premier cycle du secondaire au meilleur roman québécois de science-fiction, de fantasy ou de fantastique en littérature jeunesse. Le vote se fait donc dans le cadre d’une activité scolaire. Le lauréat, dévoilé en avril, reçoit une bourse de 2000 $.

L’année dernière, Isabelle d’Angèle Delaunois a été le roman primé. Il s’agit du premier tome de la série Chroniques d’une sorcière d’aujourd’hui. Les tomes 2 et 3, Alicia et Kembele sont aussi disponibles en librairie.

 

Prix du Magazine Enfant Québec du meilleur albumPrix Magazine Enfant Québec du meilleur album jeunesse

Thomas prince professionnel et Ce qui arrive à Chloé et Mélina un jeudi après-midiCe prix, qui a été remis pour la première fois en 2010, est accordé par les lectrices et lecteurs du magazine Enfants Québec, qui votent pour leur album favori parmi une présélection de cinq finalistes francophones choisis par du personnel des bibliothèques publiques du Québec.

Ont remporté ce prix Thomas prince professionnel (album de Valérie Fontaine et Fil, publié chez Fonfon et dont le dossier pédagogique est disponible sur leur site web) et Ce qui arriva à Chloé et Mélina un jeudi après-midi (de Martine Latulippe et Fil et Julie, aux Éditions de la Bagnole).

 

Palmarès de Communication-JeunessePalmarès des clubs de lecture de Communication-Jeunesse

Ce palmarès annuel de popularité est établi par le vote des membres des Clubs de lecture de Communication-Jeunesse.

Créé en 1988 comme activité de fin d’année dans quelques écoles, le Palmarès est aujourd’hui établi grâce à un scrutin auquel participent plus de 10 000 jeunes des Clubs de lecture de Communication-Jeunesse et du Réseau CJ au Québec et au Canada francophone.

Les lauréats, qui reçoivent une bourse de 1000 $ chacun, sont choisis dans trois catégories:  les Clubs de la Livromagie (5 à 8 ans),  les Clubs de la Livromanie (9 à 11 ans) et le Réseau CJ (12 ans et +).

Nos livres qui ont le plus plu aux enfants qui participent à ces clubs de lecture dans les dernières années sont:

Dans l'ancre du Minotaure, L'école des gars, Une terrifiante histoire de coeur, Pétunia princesse des pets et Les petites folies du jeudiBilly Start tome 2 – Dans l’ancre du Minotaure (d’Alain M. Bergeron et Samuel Parent (ill.), publié chez Michel Quintin), L’école des gars (de Maryse Peyskens chez Dominique et compagnie), Une terrifiante histoire de coeur (de Carole Tremblay chez Dominique et
compagnie), Pétunia princesse des pets (de Dominique Demers et Catherine Lepage (ill.) chez Dominique et compagnie) et Les petites folies du jeudi (de Danielle Simard chez Soulières éditeur).

 

Prix littéraire HackmatakPrix Hackmatak

Le Prix Hakmatak est en lien avec un programme scolaire qui vise à encourager la promotion de la lecture chez les jeunes de 4e, 5e et 6e année des provinces de l’atlantique.  Les comités de sélection sont composés d’enseignants, de bibliothécaires et de jeunes lecteurs, qui voteront pour leur livre préféré dans quatre catégories: roman français, documentaire français, roman anglais et documentaire anglais.

Les bleues de New YorkEn 2012-2013, le documentaire français primé a été Les bleues de New York (Les Dragouilles Tome 7) de Maxim Cyr (ill.) et Karine Gottot, publié chez Michel Quintin. Toute la série Les Dragouilles connait un immense succès d’estime chez les jeunes, autant garçons que filles. Je vous invite bien sûr à tous les découvrir! C’est une série qui permet de découvrir des informations sur de grandes villes, la culture, les moeurs et les traditions des habitants de partout dans le monde. Des jeux, des planches de Bds et encore plus. Des personnages attachants qui réussissent à convaincre même les non-lecteurs (enfin, ceux qui pensent qu’ils n’aiment pas lire!). Vous pouvez consulter le site internet des Dragouilles, où vous trouverez plusieurs informations, dont des fiches de lecture pour chaque tome. La portée pédagogique des ouvrages est indéniable, tout comme le plaisir de lecture qu’ils suscitent. Un incontournable dans une bibliothèque!

Ton journal intime Zone Frousse, La plus jolie histoire, Le dico Tibo, l'Atlas perdu et Zak le fantômeD’autres de nos livres ont conquis les élèves des maritimes dans les dernières années, dont

Ton journal intime Zone Frousse et La plus jolie histoire (de Richard Petit, publié aux Éditions Z’Ailées), Le dico de Tibo (de Gilles Tibo, chez Soulières Éditeur), L’atlas perdu (de Diane Bergeron, chez Soulières Éditeur) et Zak le fantôme (d’Alain M. Bergeron chez Soulières Éditeur).

Le prix TamaracPrix Tamarac et Peuplier Le prix Peuplier

Ces deux prix sont décernés chaque année dans le cadre d’un vaste programme de lecture récréative, organisé par l’Association des bibliothèques de l’Ontario. Ces programmes de lecture, Forest of Reading, décernent en tout huit prix, dont deux en français. Les enfants d’âge préscolaire à la deuxième année votent pour leur album francophone préféré (Prix Peuplier), tandis que les jeunes de la 4e à la 6e année élisent leur livre préféré (roman et/ou documentaire;  Prix Tamarac) parmi une sélection des meilleurs livres rédigés en français par un auteur canadien.

Les zintrépides - Billy Stuart tome 1En 2013, Les zintrépides, le premier tome de la série Billy Stuart d’Alain M. Bergeron et Sampar,  a conquis les jeunes Ontariens, tout comme les petits Québécois. Billy et ses amis nous entraînent dans des histoires où se mêlent le roman, la bande dessinée, des jeux et des commentaires de l’auteur. On voyage dans l’imaginaire et dans le Temps. Pour découvrir l’univers de Billy Stuart, rendez-vous sur son site internet. Des nouvelles, des concours, un coin des profs et plus encore!

Les rouges de Tokyo, Les bleues de Montréal, La quête du dernier dodo, Une terrifiante histoire de coeur et HoudiniOnt aussi été choisis par les enfants Les rouges de tokyo et Les bleues de Montréal de la série des Dragouilles de Maxim Cyr et Karine Gottot,  La quête du dernier dodo de Patrice Racine et Joannie Beaudet (le premier tome de la série Cosmo le dodo, publiée chez Origo), Une terrifiante histoire de coeur de Carole Tremblay, publié chez Dominique et compagnie et Houdini de Danielle Vaillancourt chez Soulières Éditeur.

 

Allons maintenant jeter un coup d’oeil de l’autre côté de l’océan… à la rencontre de trois prix littéraires  français pour la jeunesse

Prix SorcièresLes prix Sorcières

L’Association des Librairies Spécialisées jeunesse (ALSJ)  regroupe plus d’une cinquantaine de librairies indépendantes qui se sont associées pour convaincre le public français que «la lecture, c’est pas sorcier!». L’ ALSJ a créé en 1986 les Prix Sorcières et depuis 1989 les nominés sont choisis conjointement par les libraires et les bibliothécaires jeunesse de l’Association des bibliothèques de France. Ils votent pour leurs livres favoris dans les catégories: Tout petits, Albums, Premières Lectures, Romans juniors, Romans ados et Documentaires.

La maison en petits cubesEn 2013 notre  lauréat est:

La maison en petits cubes, un album de  Kenya Hirata et  Kunio Kato (ill.) publié chez Nobi Nobi. Un album sur la vie et la vieillesse qui a été adapté d’un film d’animation japonais primé à plusieurs reprises.

Ouaf miaou cui-cui, L'été de Garmann, Terriblement vert, L'enfant Océan, Le dernier orc, Le livre des trousAu fil des ans, dans les diverses catégories, ces livres ont été primés:

Ouaf  miaou  cui-cui (de Cécile Boyer chez Albin Michel jeunesse), L’été de Garmann (de Stian Hole, aussi publié chez Albin Michel jeunesse), Terriblement vert! (écrit par Hubert Ben Kemoun et illustré par François Roca, publié chez Nathan), L’enfant Océan (de Jean-Claude Mourlevat, chez Pocket Junior), Le dernier orc (de Silvana de Mari chez Albin Michel jeunesse) et Le livre des trous (de Claire Didier et Roland Guarrigue chez Nathan).

Les pépitesLes Pépites du Salon de Montreuil

Le Salon du livre de Montreuil est un salon d’envergure consacré aux livres et à la presse jeunesse. Depuis 2011, des Pépites récompensent les meilleurs livres de l’année. Pour désigner chaque prix, une pré-sélection est réalisée par des préjurys réunissant des membres d’associations et des groupements de libraires, puis un jury final uniquement composé de professionnels du livre, de la culture et de l’éducation, accompagné de journalistes élit leurs oeuvres favorites. Les lauréats seront dévoilés une semaine avant le Salon, qui se déroulera du 27 novembre au 2 décembre 2013.

Nos finalistes sont:

172 heures sur la luneDans la catégorie Roman pour adolescents, 172 heures sur la Lune de Johan Harstad, dans la collection Wiz chez Albin Michel jeunesse et Norlande de Jérôme Leroy chez Syros. Ces deux romans nous entraînent dans des univers complètement différents! 172 heures sur la Lune est un roman de SF où la Nasa, ayant perdu sa côte auprès du public, décide d’organiser une téléréalité où des ados sont envoyés en orbite sur la Lune.  Sophie Lit a bien aimé:

je n’ai pas pu lâcher le roman sans connaître la fin. D’ailleurs, plus on avance et plus les rebondissements se font perturbants, glaçants, terrifiants… et accrocheurs.  Mention spéciale aux insertions d’images d’un vieillard amnésique en centre pour personnes âgées, c’est fort efficace pour faire monter la tension.

En bref? Une belle écriture qui a été brillamment traduite et un thriller qui marque !

NorlandeNorlande, quant à lui, est un roman sociologique qui nous transpose dans une Norvège imaginaire et nous rappelle la tragédie de  juillet 2011, où deux actions terroristes (une explosion à la bombe et un  tireur armé qui a ouvert le feu sur des civils)  a fait plus de 70 morts. Un roman qui nous permet de réfléchir sur notre rapport à l’Autre et les idées extrémistes.

Les mots indispensables pour parler du racismeDans la catégorie Documentaires, nous retrouvons parmi la sélection Les mots indispensables pour parler du racisme d’Alexandre Messager chez Syros, dans l’extraordinaire collection Documents. Un abécédaire en 60 mots sur le racisme, parce que ça nous concerne tous! Je vous invite à en lire un extrait.

Doglands et Le roi des oiseauxL’année dernière, c’est Doglands  (de Tim Willocks, chez Syros) qui a remporté la Pépite du roman adolescent et, en 2011, c’est Le roi des oiseaux (de Gwendal Le Bec, chez Albin Michel jeunesse) qui a reçu la Pépite de l’Album.

 

 Le Grand Prix de l'ImaginaireLe grand prix de l’imaginaire – jeunesse

Le Grand Prix de l’Imaginaire, qui existe depuis 1974, valorise et récompense les oeuvres de l’«imaginaire», qui incluent la Science Fiction, la Fantasy et le Fantastique. 12 oeuvres ont été primées en 2013, dans les catégories Roman francophone, Roman étranger, Nouvelle francophone, Nouvelle étrangère, Roman jeunesse francophone, Roman jeunesse étranger, Prix Jacques Chambon de la traduction, Prix Wojtek Siudmak du graphisme, BD/Comics, Manga, Essai et Prix spécial. Les lauréats sont dévoilés lors d’une cérémonie officielle, au cours du Festival étonnants voyageurs, qui a lieu à Saint-Malo à la fin du mois de mai ou au début juin.

Magies secrètesCette année, Magies secrètes d’Hervé Jubert, aux Éditions Le Pré aux clercs, a remporté le prix Roman jeunesse français. Je vous laisse écouter son auteur nous le présenter.


Uglies, La trilogie de Bartiméus et GolemAu cours des dernières années, certaines de nos meilleures séries ont été primées au Grand Prix de l’Imaginaire. C’est le cas de Uglies (de Scott Westerfeld, chez Pocket jeunesse), de la Trilogie de Bartiméus (Tome 1 – L’amulette de Sarmacande, Tome 2 – L’oeil du Golem et Tome 3 – La porte de Ptolémée) de Jonathan Stroud chez Albin Michel jeunesse et la série  Golem (d’Elvire, Lorris et Marie-Aude Murail, chez Pocket jeunesse).

 

 

Ouf! Quel palmarès n’est-ce pas! Je ne sais pas si vous avez fait plusieurs découvertes, mais c’est mon cas à moi! Aussi, je vous propose de gagner le livre qui vous a le plus intrigué. Pour participer au tirage (qui aura lieu le lundi 21 octobre) écrivez, dans un commentaire sur ce blogue, le livre que vous aimeriez gagner parmi tous ces livres primés (ou en voie de l’être!).

Vous pouvez aussi consulter la liste complète de nos livres primés ici.


Bonne chance  à tous! Je vous tiendrai au courant des gagnants des prix GG, TD et autres prix pour lesquels nous avons des titres en lice!

Bonnes lectures!

Emmanuelle

 

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

14 commentaires à “Les prix littéraires… pour choisir et découvrir des livres exceptionnels!”

  1. Le 16 octobre 2013 à 13:17