Chronique Les 3 Favoris: 3 albums, 3 cycles, 3 livres pour travailler les 3 compétences en français!

CLASSÉ DANS : À partir du 1er cycle | À partir du 2ème cycle | À partir du 3ème cycle | Général | Les 3 favoris - Vivre le primaire - AQEP | Listes thématiques | Primaire | Toutes les catégories



Comme promis, je poursuis avec la publication sur ce blogue des articles publiés au début de l’année 2017 dans la revue Vivre le primaire. Cette chronique a été publiée dans le volume 30, numéro 1 (printemps 2017). Vous y trouverez des suggestions d’albums pour enseigner les trois compétences en français. À la fin de l’article, vous trouverez une liste avec d’autres suggestions. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez réserver l’atelier de formation en enseignement avec la littérature jeunesse en lien avec cette liste, écrivez-moi! (emmanuelle.rousseau@sogides.com).

Bonne lecture!

 

Pour cette chronique, j’ai eu envie de vous présenter trois suggestions issues d’une conférence que j’ai montée cet automne. Je vous suggère ici trois albums avec lesquels vous pourrez enseigner les trois compétences en français. Évidemment, ces trois albums font partie de mes favoris!

À partir du 1er cycle

Douze oiseaux est, depuis sa parution en mars 2015, un de mes livres chouchous, parce qu’il offre de nombreuses possibilités d’exploitation pédagogique et que les élèves l’aiment vraiment beaucoup! L’histoire de cet album fonctionne comme le «jeu du téléphone». Je vous suggère de commencer par jouer, car ce ne sont pas tous les élèves qui connaissent ce jeu. Notez que tous les oiseaux qui apparaissent dans l’histoire sont des oiseaux du Québec, que les élèves seraient susceptibles d’observer dans la nature.

Dame Mésange a un grand secret qu’elle aimerait bien partager, mais elle est si timide, qu’elle n’ose le dire à voix haute. Elle va donc le murmurer à l’oreille de l’oiseau qui se trouve à côté d’elle, lequel le répétera au suivant et ainsi de suite!

La lecture se fait par l’enseignant, l’enseignante, à voix haute, mais l’utilisation d’une caméra-document pour favoriser l’identification des réponses dans le texte par les élèves serait un avantage. Les différentes activités en lecture pourront se faire en groupe classe, les élèves étant invités à trouver les réponses dans le texte. Évidemment, vous devrez probablement relire des extraits. Cet album permettra, entre autres choses, de développer les habiletés en conscience phonologique. D’abord, pour chacune des pages, demandez aux élèves de relever les rimes. Incitez-les à nommer d’autres mots qui riment avec ceux trouvés dans le texte. Notez-les au tableau et encerclez le son choisi. Les élèves réaliseront ainsi qu’un même son peut avoir différentes graphies. Ensuite, trouvez, avec les élèves, les jeux de sonorité (principalement quant au lexique autour des cris des animaux). Profitez d’une relecture pour demander aux élèves de relever les mots inconnus et pour faire l’inventaire des oiseaux rencontrés. Vous aurez ainsi la possibilité de construire une carte thématique autour du lexique des oiseaux. Compléter ultérieurement cette carte thématique en ajoutant, pour chaque oiseau, le nom du mâle, de la femelle, des petits et son cri. Dans un autre tableau, notez les différentes caractéristiques de chaque espèce rencontrée dans l’album: la couleur de son plumage, sa taille, la forme de son bec, etc., d’après les informations trouvées dans l’histoire ou ailleurs. Puisque l’album est construit sur la répétition, la relecture vous permettra de mettre en lumière la présence de nombreux synonymes du mot raconter.

Il serait intéressant de proposer aux élèves un réseau littéraire sur le thème des oiseaux. Voici quelques suggestions; Drôle d’oiseau (album), Coup de bec (imagier, devinettes), Le roi des oiseaux (album), Oiseaux (documentaire), Mes oiseaux à écouter (livre sonore). En appréciation, demandez aux élèves: «Quel livre as-tu préféré? Pourquoi? » Le traitement du sujet variant d’un livre à l’autre, l’élève pourra témoigner de ses préférences.

En écriture, je vous propose deux activités. La première sera pour continuer de travailler le développement des habiletés en conscience phonologique. Cette activité est bâtie en lien avec la phrase «déformée» par les oiseaux. Écrivez au tableau la phrase de Dame Mésange (ou de tout autre oiseau). Demandez aux élèves de relever le son en position finale dans chaque mot. Entourez ce son. Les élèves devront ensuite trouver d’autres mots avec le même son pour former de nouvelles phrases déformées (à la manière du cadavre exquis). Vous pouvez profiter de cette activité pour faire une mini-leçon sur les classes de mots. Les élèves devront trouver des mots appartenant à la même classe. Bien entendu, ces phrases n’auront aucun sens! Tout le plaisir sera là!

Ex.:

La deuxième activité d’écriture est un projet de recherche. Chaque élève devra faire une recherche sur un oiseau (lecture, TICS). Il devra écrire une courte description (couleur du plumage, grosseur, chant, etc.). Le projet pourra se poursuivre en arts plastiques: les élèves devront dessiner leur oiseau (réaliser des créations plastiques personnelles). Les élèves pourront ensuite présenter à la classe leur oiseau. Vous pourrez ainsi terminer le projet par l’évaluation d’une communication orale.

À partir du 2e cycle

Le livre que j’ai sélectionné pour le deuxième cycle fait partie d’une toute nouvelle série. Biscuit et Cassonade à New York propose aux élèves de suivre deux peluches dans leur découverte de la ville de New York. L’originalité de cette série réside principalement dans l’utilisation de photographies. Dans la même série, vous trouverez Biscuit et Cassonade au Mexique et Biscuit et Cassonade à Paris. À mon avis, les autres titres de la collection s’adressent davantage aux élèves du 1er cycle (Biscuit et Cassonade aiment le camping, Biscuit et Cassonade aiment Noël et Biscuit et Cassonade aiment l’hiver).

La lecture pourrait être faite par l’enseignant, l’enseignante ou par l’élève. Tout d’abord, le livre permettra de s’interroger sur le genre littéraire auquel il appartient. Demandez aux élèves de donner des caractéristiques d’un texte qui raconte ainsi que les caractéristiques d’un texte qui explique. À quel genre cet album appartient-il? Les élèves devront justifier leur choix en s’appuyant sur les caractéristiques préalablement mentionnées.

Demandez aux élèves d’identifier les trois temps du récit et d’en trouver le temps et les lieux : «Combien de temps dure le voyage? Nomme les endroits visités par Biscuit et Cassonade». L’histoire comporte de nombreux dialogues entre les personnages. Demandez aux élèves de repérer les marques de dialogues et de donner au moins un exemple tiré du texte.

Au tout début de l’histoire, on trouve des fiches de personnage créées par l’auteure. Proposez aux élèves de donner des exemples du texte où ces caractéristiques sont identifiables. Cette activité peut se faire en sous-groupes.

J’ai choisi l’album de New York, car il est possible d’offrir aux élèves un réseau littéraire fort intéressant sur cette ville. L’élève pourra faire des liens entre les histoires, particulièrement avec La tour Eiffel à New York où les mêmes lieux sont présentés d’une tout autre façon! Voici quelques autres suggestions d’histoire qui se déroulent dans cette ville: Dans le noir, Lucio l’allumeur de réverbères, 21 éléphants sur le pont de Brooklyn, New York – Pour en savoir plus que les grands.

En écriture, je vous suggère un projet de classe. À la manière de Biscuit et Cassonade, les élèves devront présenter leur ville, leur quartier, leur école, etc. En classe, vous devez d’abord trouver des personnages principaux. Les élèves pourront apporter des suggestions (en sachant qu’ils devront prêter leurs peluches aux autres élèves!). En groupe classe, créer les fiches des personnages. Attention, les caractéristiques choisies devront se refléter dans les textes des élèves! En équipe, les élèves devront se choisir un lieu et trouver des informations pertinentes à partager. Ils pourront ensuite emprunter les peluches pour les photographier dans l’endroit choisi. Demandez-leur de varier le type de plans utilisés lors des photos (gros plan, en plongée, en contre-plongée, etc.). Ils devront ensuite écrire leur texte au propre à l’aide d’un logiciel de traitement de texte pour l’imprimer ensuite, ou pour le mettre en ligne et le faire lire aux parents pour se rapprocher d’un « vrai » livre. Chaque équipe réalisera une à deux doubles pages.

Lors d’une communication orale, les équipes pourront présenter leur projet et partager leur expérience de production!

À partir du 3e cycle

Chaque fois que je relis Même pas vrai, je l’aime davantage. Et c’était déjà un de mes favoris à la première lecture! On y rencontre Marco, un petit garçon de sept ans et demi avec des poussières, qui nous raconte son quotidien. Nous sommes face à un personnage qui comprend le monde au premier degré, ce qui nous le rend tout à fait adorable… et drôle! Bien que l’œuvre nous propose un récit complet, chaque chapitre est une «tranche de vie». À vous donc, de choisir de le faire lire au complet (192 pages) ou de sélectionner quelques chapitres.

Parce qu’il s’agit d’un ovni littéraire, vous pourrez d’abord demander aux élèves de s’interroger sur le genre auquel appartient ce livre: BD? Album? Roman illustré? Roman graphique? Les élèves devront d’abord dégager les caractéristiques propres à chacun de ces genres, ils pourront ainsi mieux argumenter. Cette réflexion pourrait se faire en sous-groupes.

Voici plusieurs éléments littéraires qui pourront être évalués lors d’une compréhension de texte:

– Repérer les marqueurs de dialogues.

– Identifier le thème.

– Nommer et décrire les personnages.

– Détecter les emboîtements ou les superpositions.

– Repérer les métaphores et autres figures de style.

Si vous sélectionnez quelques chapitres, portez une attention particulière aux expressions québécoises et aux marques culturelles (la nourriture, l’école, etc.). Choisissez également un extrait où Marco ne comprend pas le monde des adultes (il y en a vraiment plusieurs!). Demandez aux élèves d’expliquer ce que les adultes demandent ou expriment (expliquer le sous-entendu).

Puisque ce texte raconte plusieurs moments de la vie (tranches de vie), les élèves pourront certainement s’identifier au personnage. Demandez-leur de situer et citer un passage où ils se sont identifiés.

En écriture, les élèves devront s’inspirer du texte pour raconter un moment, un souvenir. À la manière d’un chapitre de Même pas vrai, ils devront intégrer au moins un long dialogue et au moins une planche de bande dessinée. Si vous avez commencé à travailler avec les Ateliers d’écriture, vous pouvez bien sûr utiliser cet album comme exemple de « petits moments ».

Vous pouvez aussi vous inspirer des différents textes produits par le personnage de Marco (un poème, une histoire, etc.) et les proposer comme des exemples en consignes d’écriture, pour la production de textes plus courts.

Tout au long du récit, Marco fait de faux reportages, le soir dans son lit. Les élèves devront, à la manière de Marco, faire un reportage, qu’ils présenteront à la classe (communication orale).

En art dramatique, vous pourrez utiliser certains dialogues du texte pour monter des saynètes (à deux).

Si vous exploitez ces albums autrement, j’aimerais beaucoup connaître vos activités! N’hésitez pas à m’écrire!

RÉFÉRENCES

Bartone, E. et Lewin, T. (2013). Lucio. Coll.: «Caldecott». Paris: Le Genévrier.

Brusi, E. (2013). Mes oiseaux à écouter. Coll.: «Mes livres à écouter et à toucher». Paris: Thomas jeunesse.

Doinet, M. et Roubineau, M. (2015). La Tour Eiffel à New York. Coll.: «Album Nathan». Paris: Nathan.

Hennig, A. (2016). Coup de bec!. Paris: Ah! Éditions.

Jones Prince, A. et Roca, F. (2015). 21 éléphants sur le pont de Brooklyn. Coll.: «Panda poche».  Paris: Albin Michel jeunesse.

Lamprell, K. (2015). New York – Pour en savoir plus que les grands. Coll.: «Interdit aux parents». Paris: Lonely Planet.

Le Bec, G. (2011).   Le roi des oiseaux. Paris: Albin Michel jeunesse.

Mc Fadzean, L. (2013). Oiseaux. Coll.: «Discovery Education». Montréal: Petit homme.

Munger, C. (2016). Biscuit et Cassonade à New York. Coll.: «Le monde de Biscuit et Cassonade». Montréal: De la Bagnole.

Munger, C. (2016). Biscuit et Cassonade à Paris. Coll.: «Le monde de Biscuit et Cassonade». Montréal: De la Bagnole.

Munger, C. (2016). Biscuit et Cassonade au Mexique. Coll.: «Le monde de Biscuit et Cassonade». Montréal: De la Bagnole.

Munger, C. (2016). Biscuit et Cassonade aiment le camping. Coll.: «Le monde de Biscuit et Cassonade». Montréal: De la Bagnole.

Munger, C. (2016). Biscuit et Cassonade aiment Noël. Coll.: «Le monde de Biscuit et Cassonade». Montréal: De la Bagnole.

Munger, C. (2017). Biscuit et Cassonade aiment l’hiver. Coll.: «Le monde de Biscuit et Cassonade». Montréal: De la Bagnole.

Reynolds, J. (2013). Dans le noir. Coll.: «Caldecott». Paris: Le Genévrier.

Robitaille, R. et Béha, P. (2015). Douze oiseaux. Coll.: «ModÈles Uniques». Montréal: De la Bagnole.

Rocco, A. et Davies, M. (2016). Drôle d’oiseau. Paris: Le Genévrier.

Tremblay, L. et Perreault, G. (2016). Même pas vrai. Montréal: De la Bagnole.

 

Voici d’autres suggestions d’albums pour enseigner les trois compétences en français.

 

Vous pouvez aussi télécharger cette liste pour commander chez votre libraire préféré!

 

Si vous avez de la difficulté à télécharger ou imprimer un document, écrivez-moi!

 

À bientôt!

Emmanuelle

Mots-clefs : , , , , , , ,

Aucun commentaire. Soyez le premier!

Laissez un commentaire