Des livres « de peur » pour les jeunes lecteurs… et un CONCOURS!

CLASSÉ DANS : Adaptation scolaire au secondaire | Général | messageries ADP | Primaire



Cet automne, les Éditions Z’Ailées publient deux nouveaux livres dans la collection Zone Frousse.

Les parutions de L’Évadé du web, de Keven Girard, et Zombie Burger de Jonathan Reynolds, portent donc à quarante le nombre de titres publiés depuis les débuts de la collection, en 2006. Autant de raisons de la découvrir ou la redécouvrir à l’approche de l’Halloween, fête de la frousse par excellence !

               

Chose certaine, les élèves ont toujours eu un intérêt pour les histoires qui font peur. Ils recherchent les sensations fortes. Au début des années 2000, les jeunes lecteurs ne disposaient que de peu de choix en matière de romans dits d’horreur. La place pour ce type de livre était vacante, après la disparation des romans Chair de Poule qui ont connu une grande popularité dans les années 90. « C’est clairement la collection que j’aurais aimé lire à ces âges-là, mais ça n’existait pas ! » explique Jonathan Reynolds, auteur de plusieurs Zone Frousse.

La demande et l’intérêt y étaient, mais pas l’offre. On trouvait bien quelques livres d’horreur, mais qui n’étaient pas vraiment destinés à un lectorat plus jeune. La directrice littéraire de la maison d’édition québécoise et auteure Amy Lachapelle a donc eu l’idée de publier des romans d’épouvante adaptés aux enfants de 8-12 ans : c’est ainsi que Zone Frousse est née. Plusieurs auteurs chevronnés, au fort penchant pour l’épouvante, ont joint les rangs de la collection : Richard Petit, connu auprès des jeunes pour la collection Passepeur, « En tant qu’auteur, je me considère chanceux de pouvoir publier, depuis les débuts en 2006, dans la première collection d’épouvante jeunesse au Québec », ajoute Jonathan Reynolds.

 

                            

Rapidement, les Zone Frousse ont suscité un grand intérêt de la part des jeunes lecteurs. D’ailleurs, trois des titres se sont vus récompensés dans le cadre du prix littéraire Hackmatack, remis par les élèves du Canada Atlantique. Toxique, d’Amy Lachapelle, ainsi que La plus jolie histoire et Ton journal intime Zone Frousse, de Richard Petit, ont donc été choisis par les enfants qui devaient voter pour leur livre préféré parmi les finalistes.

     

Bien que les romans Zone Frousse soient unisexe, on remarque que l’épouvante semble attirer davantage les garçons, friands d’action et d’aventures. Mais quel est le secret, derrière la collection, pour que les enfants l’apprécient à ce point ? « Je crois que les enfants de 8-12 ans l’aiment parce qu’enfin, ils peuvent lire des histoires qui les font frissonner, qui peuvent finir mal et qui demandent du courage pour se rendre jusqu’à la toute dernière page. Le courage de lire, oui, mais aussi et surtout celui d’affronter ses propres peurs. À cet âge, c’est important, à mon avis puisque lorsqu’on est enfant, il y a beaucoup d’inconnu devant nous : notre connaissance du monde est réduite, notre corps change, etc. Et la peur, c’est principalement celle de l’inconnu », conclut Jonathan Reynolds.

Vous voulez découvrir ou redécouvrir la collection Zone Frousse? Votre classe raffole des histoires d’horreur et vous ? Rien de plus simple ! Pour souligner l’Halloween et la créativité des profs et des élèves du Québec, les Z’Ailées font un concours ! Il suffit d’envoyer une photo de votre classe décorée ou de vos élèves déguisés à l’adresse suivante : anne.gucciardi@sogides.com ou dans la partie commentaires suite à cet article.  Le concours prendra fin le 2 novembre et la classe gagnante sera dévoilée sur la page Facebook adp-pédago. Un titre de chaque catégorie 

article rédigé par Dominique De Loppinot, Éditions Z’Ailées

Mots-clefs : , , , , , , ,

Aucun commentaire. Soyez le premier!

Laissez un commentaire