Archives avec le mot-clef : Emmanuelle Rousseau

Le 12 août, j’achète un livre québécois !

Le 12 août, j’achète un livre québécois !

Les vacances sont terminées (soupir) et vos dévouées conseillères pédagogiques se sont déjà remises à la tâche pour préparer une année scolaire 2016-2017 remplie de projets et de découvertes littéraires ! En attendant, nous avons eu envie de souligner une initiative lancée sur les réseaux sociaux par deux auteurs québécois (trois ans déjà!), dans le […]

Concours Salon du livre de Montréal

Concours Salon du livre de Montréal

Un de nos moments préférés de l’année est enfin arrivé: le Salon du livre de Montréal ouvrira ses portes mercredi le 18 novembre. Emmanuelle Rousseau, Anne Gucciardi et Michelle Simard, vos conseillères pédagogiques seront sur place pour parler littérature, suggestions de favoris et bien plus ! Nous vous invitons à venir nous rencontrer au stand 260. Vous pourrez venir […]

Du nouveau sur l’APD-Pédago!

Malgré la température morose actuelle, nous avons décidé que le printemps était bel et bien arrivé et nous en avons profité pour faire le ménage du printemps sur notre blogue!

Je vous invite donc à consulter nos nouvelles pages. D’abord, depuis quelques semaines, mon équipe est revenue au nombre de 3 conseillères pédagogiques! Je vous invite à découvrir mes nouvelles collègues, Michelle Simard et Anne Gucciardi!

Tous nos catalogues pédagogiques sont désormais disponibles sur une page du blogue, dans le nouvel onglet Ressources pédagogiques. Dans cet onglet, vous trouvez également le descriptif des ateliers de formation. De nouveaux ateliers sont disponibles. Dépêchez-vous de réserver votre formation gratuite avec un membre de notre équipe!

Vous pourrez continuer à lire nos critiques littéraires et à découvrir nos réseaux littéraires au fil des semaines. D’ailleurs, je vous invite à nous aider à alimenter notre blogue. Vous avez aimé un livre publié chez un de nos éditeurs? Vous avez monté un projet ou une activité pédagogique à partir d’un de nos livres et vous aimeriez en faire profiter d’autres enseignants? Je vous invite à me faire parvenir par courriel votre texte et vos documents en format PDF. En échange de ce partage, je vous offre un livre coup de cœur! Ensemble, partageons nos découvertes! Pour tous les détails, consultez la page Code d’éthique.

Concours au Salon international du livre de Québec!

Concours au Salon international du livre de Québec!
CLASSÉ DANS : ADP est là! | Nouvelles

Avis aux passionnés de littérature: le Salon international du livre de Québec ouvrira ses portes le mercredi 8 avril prochain. Nous vous invitons à venir nous rencontrer au kiosque 283. Vos conseillères pédagogiques, Emmanuelle Rousseau et Michelle Simard, seront présentes pour parler littérature, suggestions de coups de cœur et bien plus ! Venez également rencontrer […]

1,2,3… Foulard. C’est difficile à expliquer avec les mots. C’est un voyage loin, loin, loin. – Un roman coup de cœur pour le secondaire.

1,2,3… Foulard. C’est difficile à expliquer avec les mots. C’est un voyage loin, loin, loin. – Un roman coup de cœur pour le secondaire.

J’avais hâte de lire 1,2,3… Foulard. Pour plusieurs raisons. D’abord, parce que j’aime les livres d’Éric Sanvoisin (que j’ai d’abord découvert avec une série pour les petits – Le buveur d’encre), parce que j’aime les livres réalistes de la collection Gründ Roman (voir aussi L’accident), que j’avais vraiment adoré le dernier livre d’Éric Sanvoisin publié dans cette collection, Le parloir (tout comme Hélène, qui en avait fait la critique sur ce blogue). Mais aussi à cause du sous-titre: C’est difficile à expliquer avec les mots. C’est un voyage loin, loin, loin. À la lecture du résumé, j’ai tout de suite compris à quel point ce sous-titre était juste, parce que je me rappelais soudain avoir moi aussi joué au jeu du foulard. Bon, dans mon temps, on n’appelait pas ça comme ça. En fait, je ne me souviens pas que nous lui donnions un nom en particulier. Je l’avais juste fait, pour faire comme les autres. Je n’avais pas trop aimé. Heureusement, les autres non plus. J’avais oublié avoir fait ça. Comme on oublie d’autres expériences anodines, qui sont survenues à l’adolescence. Et pourtant, ce n’est pas anodin.